4.11.2016

À suivre...


One of the fields Montréal stands as a chef de file on the International Scene is that of dance, and particularly contemporary dance.

It's with a hunger to discover more about it that I discovered an independent realization by the dancers of Les Grands Ballets Canadiens: À Suivre, Atelier Chorégraphique (which means in French: To Be Continued, A Choreographic Workshop). A pure delight of evasion and imagination.

The show was divided in mini-performance, each one being the own creation of the group of dancers. The musical and artistic universes were unique and diverse, going from the extraordinary yet disturbing world of Disney's Fantasia to a glowing fingers in the dark on an enchanting classical symphony, through more traditional ballet performances on the beauty of the female body. A dance session to absolutely discover!

For those who are not quite familiar with Les Grands Ballets Canadiens, this renowned Canadian Dance institution has been founded in 1957 by Ludmilla Chiriaeff and is devoted to developing ballet in all its forms, while remaining faithful to the spirit of classical ballet. The company's reputation has be reinforced since the appointment of Gradimir Pankov as Artistic Director in 1999 and the renowned choreographers such as Jiri KylianMats Ek and Ohad Naharin.

L'un des domaines pour lesquels Montréal se dresse comme chef de file sur la scène mondiale est incontestablement celui de la danse, et notamment la danse contemporaine. 

C'est armée d'une curiosité à toute épreuve que je m'empresse de découvrir tous les trésors que cette ville a découvrir, et c'est comme cela que je suis tombée sur un atelier assez particulier: celui d'une réalisation indépendante des danseurs des Grands Ballets Canadiens: À Suivre, Atelier Chorégraphique. Un moment de pure évasion et de divagation artistique. Chaque groupe de danseurs avait la liberté de proposer sa propre création de danse contemporaine. 

Parmi les dizaines de mini-performances, on a eu droit à de la danse de doigts fluorescents dans le noir, à une performance surréaliste mettant en scène l'univers déroutant de Fantasia, en passant par des performances plus classique rendant hommage à la beauté du corps ou tournant la société de consommation en dérision (une danse avec des sacs en plastique absolument fascinante et à la limite du street art!). Bref, une réalisation à découvrir.

Pour ceux qui ne seraient pas familiers avec cette véritable institution canadienne, Les Grands Ballets Canadiens est un organisme fondé en 1957 par Ludmilla Chiriaeff, se consacrant au développement du ballet sous toutes ses formes, avec une notoriété exceptionnelle à l'échelle mondiale grâce à de grands noms tels que celui de l'inspirant directeur artistique Gradimir Pankov, et ceux de chorégraphes de renoms tels que Jiri Kylian, Mats Ek et Ohad Naharin